Législation

Si l’Europe a déjà produits des Directives et recommandations, tout comme l’OMS, pour l’exercice des professions de Médecine alternative (Acupuncture, Ostéopathie, Homéopathie, Phytothérapie), elle laisse pour l’instant libre chaque État d’en régir l’application selon sa propre législation. Cependant, l’Europe se prépare, vraisemblablement dès 2014, à légiférer à ce propos, car deux conceptions totalement opposées coexistent aujourd’hui au sein de l’Union européenne.

Ainsi :

  • Dans les pays nordiques et aux Pays Bas, l’exercice de la profession d’Acupuncteur non médecin est libre.

  • En Suisse, l’exercice de l’AT à toujours été libre

  • Le royaume Uni et l’Irlande le tolèrent,

  • Dernièrement, au Portugal, une loi favorable, reconnaissant les Praticiens non Médecins, vient d’être votée.

 

Au nom de la libre circulation des Biens et Services, s’appliquent même dans le domaine de la santé, un Acupuncteur non médecin Portugais titulaire d’un diplôme de son pays peut exercer en France !

Il y a là une discrimination de traitement et les tribunaux Français comme Européens pourraient être sollicités.