Définition

Définition de l’Unesco : « L’Acupuncture Traditionnelle et la Moxibustion forment un art thérapeutique qui élabore son raisonnement diagnostique et thérapeutique sur une vision énergétique Taoïste de l’Homme et de l’Univers. »

 

L’Acupuncture Traditionnelle Ancienne et sa pratique par des non-médecins s’est ainsi développée en France dès 1925.

Depuis cette époque et jusqu’en 1995, on ne parlait que de Médecine Chinoise et, par cette expression, tout le monde, dans tous les pays, entendait l’Acupuncture.

 

L’historique de l’Acupuncture en France (voir Historique ci-après) nous oblige à présent de la qualifier « d’Ancienne », afin de faire  la distinction avec une autre acupuncture, moderne et rudimentaire, fondue dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), qualifiée abusivement de Traditionnelle. Il suffit pour le constater, de consulter le livre dit de « Pékin » apparu en France vers 1968.

 

Le Docteur Jean Marc Kespi, Président de l’Association Française d’Acupuncture (AFA), école médicale de haute renommée, l'affirme nettement dans son ouvrage « L'homme et ses symboles » (Albin Michel 2002),  en écrivant : « l'expression Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) évoque pour moi les données traditionnelles qui fondent les médecines chinoises et non le modèle standard promu par la Chine Populaire depuis 1958 ».